Une soupe Miso aux légumes d’hiver

soupe miso

Il y a quelques semaines, j’ai déjeuné avec une amie dans un restaurant ou plus exactement une cantine qui se nomme Nanashi. C’est un endroit que j’affectionne. La cuisine y est de saison, fraîche et goûteuse. La salle a des airs berlinois. Le décor a des arrières goûts des années 70. Parfait pour un déjeuner entre filles ! J’aime beaucoup la cuisine de  Kaori Endo, la chef du Nanashi et je suis toujours à l’affût de ses projets. Elle a tourné, il y a quelques années, une série sur cuisine plus sur la gastronomie japonaise. J’ai un excellent souvenir de ses vidéos. Elles étaient très claires et très pédagogiques. J’ai pu, grâce à elle, réalisé avec simplicité des onigiri. Qui sont devenus, d’ailleurs, à la maison un classique pour les repas du midi sur le pousse. Bon ! je digresse, je digresse.. . Tout cela pour vous dire que nous avons goûté une soupe miso fabuleuse et que  j’ai souhaité la reproduire.

La soupe miso est un grand classique des restaurants japonais ! Et la plupart du temps, le repas commence par un grand HEURK avec une eau chaude vraiment trop salée avec des « choses » que l’on a osé nommer champignons qui nagent à la surface. Bon, je ne parlerai pas de la suite avec du saumon bourré de colorants et tellement gras…. Vous aurez compris, je déteste les restaurants japonais qui n’ont rien de japonais. Par contre, je raffole du vrai miso. C’est assez facile à trouver. On peut en acheter dans tous les magasins biologiques. Si vous voulez vous procurer un miso d’exception, il y a une adresse incontournable, c’est Workshop Issé. J’ai un souvenir impérissable d’avoir goûté dans cette boutique une dizaine de miso différents, du plus clair au plus foncé en passant par la couleur rouge. Le miso est une pâte fermentée à base d’orge, de riz ou de soja. L’agent qui permet la fermentation est appelé koji. Il est très riche en protéines ; et comme tous les aliments fermentés, il est excellent pour la santé. Personnellement, je préfère les miso de riz assez clairs et qui ont un léger goût sucré. J’ai toujours une petite boîte de miso dans mon frigo. Il se garde d’ailleurs très longtemps au frais, recouvert au contact d’un film. Son goût évolue avec le temps, c’est tout !

tout pour une soupe miso


5 minutes de préparation  / 10 minutes de cuisson

Ingrédients

  • un petit rutabaga
  • un petit poireau
  • un peu de mâche, de pourpier ou même de roquette
  • une carotte
  • une cuillère à soupe de miso
  • un peu de sésames broyés

 

Épluchez les légumes (sauf la mâche) et coupez-les en petits morceaux ou en julienne (petits bâtonnets).

 

Faites cuire à la vapeur quelques minutes (5 à 8 minutes suivant la grosseur).

 

Faites chauffer de l’eau. Diluez la cuillère de miso dans l’eau chaude (25cl.).

Mettez vos légumes cuits dans le miso.

Rectifiez l’assaisonnement au besoin.

Servez avec quelques feuilles de mâche et du sésame broyé.

Partager

  1. La soupe miso… tellement bon en hiver. Essaie aussi refroidie, pendant l’été, comme 4 heures à la place du thé.

    Avec des shitake grillés. Ou des crevettes. Je suis même allé jusqu’à y mettre des nouilles udon et des lamelles saignantes tranchées d’un filet mignon à peine saisi. C’est peut-être pas trop orthodoxe, mais c’est bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>