Torta sbrisolona

Torta sbrisolona

On continue dans les douceurs italiennes et l’opération Dolce. Vous vous souvenez ? Il y a un mois, je vous ai parlé de l’opération Dolce organisée par L’Italie à Paris et le club Criollo. Nous avions découvert le sugolo et le restaurant  Mori Venice Bar. Entre temps, je n’ai pas résisté ; je vous ai parlé du castagnaccio et la torta di mele, d’autres desserts italiens ! Aujourd’hui, nous découvrons la torta sbrisolona, qui veut dire « émietté » en italien. Nous devions la goûter à l’Armani Caffè le second dessert de l’opération Dolce mais le restaurant n’a pas souhaité nous recevoir. Honte à lui !

Donc, je vais vous présenter le dessert du mois d’octobre la torta sbrisolona et ma recette ! J’affectionne particulièrement ce dessert. C’est une très ancienne gourmandise originaire de la région de Lombardie et plus précisément de la ville de Mantoue. La torta sbrisolona est un gâteau très friable (comme son nom l’indique), très riche, croquant et gouteux.  Je me rappelle en avoir mangé à de nombreuses reprises dans le nord de l’Italie. La torta sbrisolona était accompagnée d’une crème à base de mascarpone légèrement sucrée avec une touche de marsala. Le contraste entre la torta mordante et friable et la crème m’a laissé un souvenir impérissable.  Autrefois, elle était composée de noisettes, de farine de maïs et de saindoux. La recette a aujourd’hui évolué et s’est beaucoup modernisée. Les noisettes ont été changées par les amandes moins coûteuses. Le saindoux, très présent dans la cuisine et les pâtisseries italiennes, a été  remplacé par du beurre. En Italie, il y a des familles où l’on cuisine avec le saindoux comme le veut les recettes traditionnelles et d’autres maisons où on l’a vraiment remplacé, comme en France. J’avoue que j’aime beaucoup le saindoux dans certaines pâtisseries et je le trouve vraiment irremplaçable dans les cannoli par exemple. Bon trêve de digression ! Revenons à nos moutons ou plus exactement à la farine. L’autre ingrédient primordial de cette recette est la farine de maïs. La fameuse polenta ! Vous pouvez utiliser  le fioretto per polenta, une farine de maïs très fine dont on se sert pour les desserts. Vous la trouverez dans quelques épiceries italiennes mais elle n’est pas facile à débusquer. Pour la remplacer c’est très très simple, une polenta précuite fera aussi parfaitement bien l’affaire.

farine de maïs


10 minutes de préparation  / 25 minutes de cuisson

Ingrédients

torta sbrisolona

  • 130 grammes de farine de blé
  • 100 grammes d’amandes
  • 50 grammes de farine de maïs
  • 120 grammes de beurre mou
  • 80 grammes de sucre roux
  • 1 zeste de citron
  • 2 jaunes d’œuf
  • un pincée de sel

Crème mascarpone

  • 2 blancs d’œuf
  • un pincée de sel
  • 250 grammes de mascarpone
  • une cuillère à soupe de marsala
  • un peu de vanille
  • 30 grammes de sucre roux

 

Préchauffez votre four à 180°C.

Mixez ensemble le sucre et 70 grammes d’amande.

Dans un saladier, mélangez le beurre et le sucre-amandes. Ajoutez le zeste de citron, la farine, la polenta, le sel. Sablez avec vos mains pour que cela ressemble à du sable grossier.

Ajoutez les jaunes. Amalgamez grossièrement. Ne travaillez pas trop la pâte ! C’est très important !

Versez dans un moule à tarte beurré de 24 cm. Parsemez d’amandes.

 

Enfournez pour 25 minutes.

 

Pour la crème, montez les blancs en neige avec le sucre et une pincée de sel. Fouettez le mascarpone avec la vanille et le marsala.

Incorporez délicatement les blancs au mascarpone.

C’est prêt !

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>